Equipe PMB > Thème de recherche > realisations marquantes > Le rôle clé de la membrane plasmique

  • Imprimer

Le rôle clé de la membrane plasmique dans la résistance des microorganismes aux perturbations de l’environnement

La membrane plasmique est considérée comme la première interface entre l’environnement et la cellule, elle est souvent présentée comme la première cible des perturbations physiques ou chimiques du milieu extracellulaire. Cette position la rend susceptible de jouer un rôle de capteur et d’intervenir dans la signalisation du stress. Lorsque son intégrité est atteinte, elle participe à l’initiation du processus de mort cellulaire (Guyot et al., 2014 ; Dupont et al., 2014 ; Martin-Desjardin et al., 2013 ; Moussa et al., 2013 ; Ta et al., 2012). La recherche des mécanismes qui entraînent sa déstabilisation est de ce fait un objectif essentiel pour l’équipe. Nos travaux ont permis, pour la première fois, de constater que la cinétique de déshydratation influence directement la réorganisation spatiale des constituants membranaires. Cette réorganisation, qui s’opère pendant la déshydratation lente des levures, est un des éléments clé pour la survie au séchage (Lemetais et al., 2012). Nos travaux ont également porté sur les effets de la perméabilisation transitoire de la membrane plasmique. En effet, si le processus de perméabilisation durable est décrit comme mortel, nous avons démontré que l’application de perturbations osmotiques peut entrainer une perméabilisation temporaire de la membrane plasmique (que nous avons nommée osmoporation) compatible avec la survie (Da Silva Pedrini, 2014). Des phénomènes du même type, sont à l'origine de la mort cellulaire lors de protocoles de congélation cellulaire (Simonin et al., 2015)

Da Silva PedriniM., Dupont S., De Anchieta Câmara A., Beney L., Gervais P., 2014. Osmoporation : a simple way to internalize hydrophilic molecules into yeast. Appl Microbiol biotechnol 98(3) 1271 – 1280 
Dupont S., Rapoport A., Gervais P., Beney L. 2014. Survival kit of Saccharomyces cerevisiae for anhydrobiosis. Applied Microbiology and Biotechnology. 98(2014) 8821-8834
Guyot S., Pottier L., Hartmann A., Ragon M., H.Tiburski J., Molin P., Ferret E., Gervais P., 2014. Extremely Rapid Acclimation of Escheria coli to High Temperature aver a Few Generations of a Fed Batch Culture during Slow Warming. MicrobiologyOpen.
Martin-Dejardin F., Ebel B., Lemetais G., Nguyen Thi Minh H., Gervais P., Cachon R., Chambin O., 2013. A way to follow the viability of encapsulated Bifidobacterium bifidum subjected to a freeze-drying process in order to target the colon : interest of flow cytometry. European Journal of Pharmaceutical Sciences 49 (2013) 166-174 (3,005)
Moussa M., Espinasse V., Perrier-Cornet J.M., Gervais P., 2013. Can pressure-induced cell inactivation be related to cell volume compression. A case study for Saccharomyces cerevisiae. Food Res. Int. 54 (2013)738-744
Lemetais G., Dupont S., Beney L., Gervais P., 2012. Air-Drying kinetics affect yeast membrane organization and survival. Appl. Microbiol. Biot.96 (2) , 471-480
Ta T.M.N., Cao-Hoang L., Romero-Guido C., Lourdin M., Phan T.H., Goudot S., Maréchal P.A., Waché Y., 2012. A shift to 50°C provokes death in distinct ways for glucose and oleate-grown cells of Yarrowia lipolytica. Appl. Microbiol. Biot. 93(5), 2125-2134
Simonin H., Bergaoui I.M., Perrier-Cornet J.-M., Gervais P. (2015). Cryopreservation of Escherichia coli K12TG1: Protection from the damaging effects of supercooling by freezing, Cryobiology,70(2), 115-121.