Aller au contenu  Aller au menu principal  Aller à la recherche

bandeau_umr-pam.jpg

UMR Procédés Alimentaires et Microbiologiques

séminaire : Performances environnementales des systèmes alimentaires, comment quantifier pour agir ?

Dans le cadre du cercle de séminaires "La pluridisciplinarité scientifique à l'épreuve de la Transition alimentaire", co-organisé par l'UMR CESAER et l'UMR PAM à Dijon, nous avons le plaisir de vous inviter à la présentation de Arnaud Hélias, intitulée :

Performances environnementales des systèmes alimentaires, comment quantifier pour agir ?

 

Vous trouverez le résumé ci-dessous.

Le séminaire aura lieu le 13 juin 2019, de 14h à 16h, dans la salle de réunion du CESAER, bâtiment Longelles, AgroSup Dijon, 26, bd Petitjean, 21000 DIJON.

Hai Vu Pham, Valentin Bellassen, Hélène Simonin, Matthieu Duboys de Labarre

Résumé:


Produire, transformer, distribuer et consommer des aliments met en jeu de nombreux secteurs d’activités, de l’agriculture au transport. En raison de l’espace naturel mobilisé, des consommations énergétiques liées à la transformation et à la conservation, et de la chaine logistique nécessaire pour faire circuler les produits à travers les continents, l’alimentation est l’une des principales sources d’impacts sur notre environnement. L’enjeu environnemental est désormais un élément de la conception des produits et de leur positionnement sur les marchés. La demande des acteurs (producteurs, décideurs et consommateurs) pour une évaluation de la performance environnementale des produits est donc de plus en plus présente.
Évaluer les conséquences sur l’environnement des activités humaines est la finalité de l’analyse de cycle de vie (ACV). Ce cadre aborde plusieurs enjeux :
·    Décrire les activités humaines par une approche systémique, englobant toutes les étapes.
·    Décrire les échanges depuis (consommation de ressources) et vers (émissions de polluants) le milieu naturel.
·    Modéliser les causalités entre ces échanges et les impacts environnementaux.
·    Révéler les conséquences à travers un ensemble d’impacts, regroupés en trois grandes finalités : la santé de l’Homme, les atteintes aux écosystèmes et l’épuisement des ressources naturelles.
L’ACV s’appuie sur des bases de données d’inventaires qui facilitent la description des systèmes, des méthodes de calcul des impacts qui synthétisent la connaissance des mécanismes environnementaux et une attention toute particulière portée à la fonction du produit étudié, afin de s’assurer de la pertinence des comparaisons. Cet exposé s’attache donc à retracer les grandes lignes de cette approche et les illustrer en soulignant les particularités des systèmes alimentaires. Il met enfin en perspective l’appropriation de ces résultats par les acteurs.


Arnaud Hélias est agronome et docteur (hdr) en génie des procédés. Après quelques années consacrées à la modélisation des bioprocédés (fermentations alimentaires et processus de dépollution), il est enseignant-chercheur depuis 2008 à Montpellier SupAgro, Laboratoire de Biotechnologie de l'Environnement, pôle ELSA . Ses travaux sont dédiés à l’évaluation des impacts sur l’environnement de nos activités.

logo FEDER logo court ASD 
Université de Bourgogne